Comment choisir sa tenue pour une séance photo ?

Le monde de l’esthétique connait une évolution de pointe de nos jours. D’où, il est essentiel de renvoyer une image de soi, disons impeccable tenant compte des clichés que nous prenons chaque fois. Il faut dès lors prendre soin de son apparence dans le but de valoriser son look. Quelle différence y a-t-il alors entre maquillage permanent, microblading ou dermopigmentation ? Nous nous focaliserons sur cette dernière.

Quoi savoir sur la dermopigmentation ?

D’emblée, il faut admettre que la dermopigmentation comme sur maud.fr ou la dermographie vise à booster l’esthétisme de notre corps. Autrement dit, il s’agit de modifier la couleur d’une zone de notre corps en fonction de la profondeur de l’injection. À chaque couleur de peau concorde la couleur de pigmentation. La dermopigmentation est moins profonde qu’un tatouage classique. Leur différence réside donc dans la profondeur. C’est une petite chirurgie indolore. Le professionnel en la matière va injecter dans le derme de la personne  une substance pour constituer un motif. En outre, elle a une durée d’existence entre trois et cinq ans. Par ailleurs, elle s’applique principalement sur les trois zones du visage tels les sourcils pour les étoffer, les cils pour dessiner un trait d’eye-liner ainsi que sur la bouche pour remplacer un contour lèvre. Pour les femmes, la dermopigmentation est utile. Son avantage c’est son côté pratique étant donné que nous n’avons pas à gaspiller du temps à redessiner les maquillages chaque fois que nous sortons de la maison. L’effet naturel est assuré. Elle est utilisée à des fins reconstituantes.

À quel moment la requérir ?

Il importe de porter à notre connaissance que l’appareil qui permet de réaliser l’implantation des pigments  est appelé dermographe. Et il faut rejoindre un salon de beauté professionnel pour la pratiquer. Les cas auxquels on peut recourir à la dermopigmentation sont :

  • En l’absence de pilosité due aux effets néfastes de la chimiothérapie qui ont fait chuter les poils. La pilosité n’est plus dense. Donc, il faut recourir à la dermographie pour redessiner certaines parties du corps, notamment les sourcils et les cils
  • Pour échapper des substances chimiques des produits de maquillages,
  • Pour redessiner l’aréole mammaire suite à une chirurgie,
  • Pour les personnes présentant un faible mélanome, c’est-à-dire que leur teint s’éclaircit, cette intervention leur est destinée. (vitiligo)
  • Dans le cas où vous avez une peau décolorée à cause d’une brûlure, et que les zones sont dépigmentées
  • Pour camoufler les cicatrices

Les précautions à prendre

Identiquement au tatouage, il est formellement interdit de s’exposer au soleil vu que la peau est encore fragile. Par ailleurs, pour vous rassurer, les produits utilisés pour la pigmentation sont sans risque ; ils ont été préalablement testés en laboratoire. En tout cas, il n’est pas conseillé aux personnes allergiques de l’exécuter puisqu’elle pourrait susciter des réactions graves ; tout de même il est suggéré de demander l’avis de son médecin. Certes, il est à souligner que les pigments n’affectent pas la santé, contrairement au tatouage classique. Il est également recommandé de demander à ce que le praticien utilise une aiguille stérile et à usage unique pour garantir une hygiène optimale. Finalement, des crèmes anesthésiantes peuvent être prescrites pour tout inconfort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *