Ce qu’il faut savoir sur l’isolation des murs par l’extérieur

En Europe, l’isolation intérieure des bâtiments reste un procédé qui est assez privilégié. Cependant, plusieurs spécialistes préconisent l’exécution de l’isolation d’un habitat par l’extérieur afin de jouir de meilleures performances. Il s’avère d’ailleurs meilleur que la première. 

Que faut-il savoir sur l’isolation des murs par l’extérieur ? Poursuivez la lecture de cet article pour en savoir davantage.

Astuces pour la mise en œuvre d’une isolation thermique par l’extérieur

L’isolation thermique par l’extérieur permet d’entourer votre habitat d’un manteau isolant. À cet effet, deux techniques peuvent être employées. Il s’agit :

  • Du placement d’une couche de matériau isolant sur les murs externes de votre habitat, puis le protégé avec une parure de finition ;
  • L’application d’un enduit isolant immédiatement sur votre façade.

Pour une bonne isolation extérieure, la première méthode est la plus usuelle et la plus opérante, car elle favorise la suppression de tous les ponts thermiques de votre habitat. Cette méthode est utilisée avec des panneaux isolants en fibre de bois ou en polystyrène expansé. Cela va accroître de manière considérable  la température que vous ressentirez.

Isolation extérieure par matériau isolant

L’isolation des murs par l’extérieur permet de raffermir l’étanchéité d’un habitat. Elle s’opère généralement de deux manières à savoir : l’isolation thermique extérieure sous enduit et l’isolation thermique extérieure sous bardage.

Isolation thermique extérieure sous enduit

L’isolation thermique extérieure sous enduit consiste à placer une strate d’isolant thermique sur les murs externes de votre habitat et de le protéger par un enduit d’achèvement. Si vous retirez complètement les passerelles thermiques, cela est largement suffisant pour se conformer aux normes d’exigence de la réglementation thermique 2012. À cet effet, trois dispositions sont envisageables. Il y a la pose collée, la pose calée chevillée et la fixation mécanique par profilés.

La première a pour but d’apposer des panneaux isolants durs sur les murs externes de votre habitat. S’il s’avère que ce dernier est en réforme, il faudra que le support soit au préalable décapé afin de favoriser l’adhésion de la plaque. La deuxième est un système de fixation qui a l’avantage de s’adapter à tous les types de revêtements muraux, même irréguliers. Elle associe l’encollage du panneau avec des fixations mécaniques au moyen de chevilles.

Le polystyrène expansé, la fibre de bois et la laine de roche sont les matériaux de panneaux isolants les plus utilisés. La troisième est un procédé dont l’usage n’est fait qu’avec des plaques de polystyrène expansé blanc sur un support bien plat. Elle a pour but d’introduire chaque morceau de rails de maintien en PVC, sur deux ou quatre côtés.

Quand les ponts thermiques seront entièrement évincés par l’exécution de joints étanches à toutes les jonctions entre les plaques, l’ouvrier peut enfin entamer la fin. Pour cela, un enduit de finition peut être appliqué à même l’isolant. S’il veut faire une pose collée, l’usage des panneaux de polystyrène expansé peut s’avérer nécessaire. Un vêtage instantané sur l’isolant peut être indispensable. Quant au bardage, il sera placé sur une charpente en bois ou en métal.

Isolation thermique extérieure sous bardage

L’isolation thermique sous bardage nécessite le placement d’une charpente métallique immédiatement sur les murs externes de votre habitation. L’ouvrier y appose des panneaux isolants avant de les abriter par un bardage. L’isolant et ce dernier sont scindés par une lamelle d’air respirante. Ce style d’isolation est préconisé pour les habitats aux façades détériorées ou mouillées.

Notez qu’elle est beaucoup plus coûteuse que l’isolation extérieure sous enduit. Cependant, elle favorise la compensation des défauts de vos murs.

Quelques types d’enduit isolant

Les enduits isolants restent l’alternative la plus adéquate pour une excellente isolation thermique externe classique. En effet, ils sont assez performants, changent très peu l’apparence des façades et diminuent de façon efficace les ponts thermiques. Il est habituellement composé d’un mortier, d’un liant et de granulés isolants et existe sous différentes formes.

La peinture isolante

Elle provient de l’industrie aérospatiale et réfléchit les rayons solaires en été afin de pallier le manque de chaleur au cours de l’hiver. En outre, elle résiste parfaitement bien aux intempéries et aux salissures.

L’enduit isolant à base de billes de polystyrène

L’enduit isolant à partir de billes de polystyrène s’utilise très bien dans l’habitation qu’en dehors l’extérieur. Il est assez efficace. Par contre, sur le plan écologique, il suscite beaucoup de polémique.

Le crépi chaux-chanvre

Le crépi chaux-chanvre est naturel et très écologique. Il dispose des capacités d’isolation thermique et phonique assez attrayantes. En outre, il préserve des champs électromagnétiques et des vibrations du sous-sol.

L’enduit chaux liège

L’enduit chaux liège regorge des propriétés d’isolations acoustiques et thermiques exceptionnelles.

Le traditionnel torchis

Le traditionnel torchis est doté d’une alliance de terre et de paille. Il est assez rentable et isolant et peut être apposé sur n’importe quels types de supports.

Quels sont les bienfaits de l’isolation extérieure ?

L’isolation thermique par l’extérieur offre un nombre incalculable de bienfaits. On notera principalement l’anéantissement des ponts thermiques, le perfectionnement de l’isolation thermique et acoustique, une diminution considérable des factures de chauffage, la bonification de l’aisance thermique, une pléthore de finitions disponibles. Il y a encore l’accroissement de la valeur immobilière de votre habitation, la bonne étanchéité à l’air, etc.

Quel est le montant d’une isolation externe ?

Le montant de l’isolation des murs par l’extérieur diffère en fonction de plusieurs critères. Il y a entre autres du moyen usé, du type d’isolant, de la finition, de la complexité du chantier et de la main d’œuvre. Habituellement, il faudra prévoir entre 100 et 185 euros par m² pour une isolation des murs sous enduit. Par contre, environ 140 à 230 euros par m² devront être nécessaires pour l’isolation des murs sous bardage.

Il existe des aides à la rénovation qui peuvent vous soutenir financièrement dans la réalisation de vos travaux. Celles-ci peuvent vous accorder de 9 euros par m² jusqu’à 30 000 euros en fonction de vos revenus. C’est donc une alternative qu’il faudra envisager.

Au regard de tout ce qui a été dit, l’isolation des murs par l’extérieur s’avère être une technique très avantageuse. Il faudra l’adopter si vous souhaitez jouir d’un confort optimal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.