Organisateur du sommet sur le climat de 2015 qui a conduit à un accord vital sur la lutte contre le changement climatique, Paris a plusieurs projets visant à devenir plus durable, mais également à montrer le chemin. La création d’un plan de développement pour Paris qui intègre les principes de la durabilité a déjà et continuera d’avoir un effet positif sur Paris et ceux qui vivent dans et autour de la ville. Récemment, la France a fait de grandes choses pour lutter contre le changement climatique et développer une capitale et un pays plus durables. Le président français, Emmanual Macron, a récemment annoncé que toutes les centrales au charbon du pays seraient fermées d’ici 2021, ouvrant ainsi la porte à une production d’énergie propre dans le pays. Toutefois, si l’on se réfère à Paris, les plans de développement et autres documents relatifs à la durabilité de la ville ont identifié deux domaines clés qui pourraient être essentiels pour faire de la ville un avenir durable. Ce sont l’urbanisme, les transports et les déchets.

Planification urbaine durable

Cela inclut à la fois la conception de nouveaux bâtiments et la rénovation de bâtiments existants. Les nouveaux bâtiments sont conçus dans un souci d’efficacité énergétique et prévoient de limiter la consommation d’énergie à 50 kWh / m2 / an, ainsi que de promouvoir les sources d’énergie renouvelables sur les toits des bâtiments et de développer des espaces verts autour et autour des bâtiments. Selon Jean-Marc Nicolle, conseiller métropolitain pour la ville du Grand Paris, Paris encourage déjà les propriétaires d’immeubles existants à les rénover et à améliorer leur efficacité énergétique. Comme ils existent déjà et n’ont pas été construits à l’origine pour des raisons d’efficacité, la limite pour les bâtiments existants est de 80 kWh / m2 / an et, comme pour les nouveaux bâtiments, encourage les espaces verts autour et sur les bâtiments.

Paris cherche également à capitaliser sur ses capacités solaires et géothermiques sur les toits pour alimenter ses nombreux bâtiments en énergie. L’abandon du charbon dont j’ai parlé plus tôt n’est qu’un moyen de forcer la transition vers les énergies renouvelables, mais l’énergie peu coûteuse pouvant être produite à partir de sources solaires et géothermiques est l’avenir que Paris recherche.

Se déplacer à Paris

L’objectif principal du transport parisien est de réduire de 60% les émissions de gaz à effet de serre dans le centre-ville d’ici 2020 et d’améliorer considérablement la qualité de l’air dans la ville. Décourager l’utilisation de la voiture en améliorant les transports en commun dans la ville et en utilisant des «régimes de stationnement».

Les lignes de métro et de tramway étendues permettent à plus de gens d’utiliser les trains pour se déplacer dans la ville, ainsi qu’à l’extérieur. Le nombre de pistes cyclables et d’espaces de stationnement pour les vélos a également augmenté, le rendant beaucoup plus sûr et plus pratique pour les cyclistes sur la route. Au cours de la dernière décennie, Paris a également surveillé et investi dans les véhicules électriques, la ville soutenant la fabrication de véhicules 100% électriques. Comme dans de nombreuses villes du monde, les bornes de recharge pour véhicules électriques font leur apparition un peu partout dans la ville, permettant aux gens de recharger leurs véhicules loin de chez eux.

Paris cherche en particulier à réduire le nombre de voitures en circulation en adoptant un «régime de stationnement» et à réduire le nombre de places de stationnement autour de la ville. Cela décourage les personnes d’utiliser leur propre voiture et d’utiliser les transports en commun dans et autour de la ville. Des villes d’Europe mettent en œuvre des programmes similaires conçus pour rendre l’utilisation de la voiture moins attrayante par rapport aux modes de transport alternatifs.

Paris en quelques mots

Paris est l’une des villes les plus peuplées d’Europe et son plan de développement à l’horizon 2030 devient de plus en plus durable. Améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments urbains est un moyen rapide de réduire l’empreinte carbone de Paris, tandis que la ville passe à davantage de sources d’énergie renouvelables. Se déplacer en ville est important, peu importe où vous vous trouvez dans le monde, et il est important d’améliorer l’attrait et la commodité d’utiliser les transports en commun plutôt que les véhicules privés pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et améliorer la qualité de l’air. L’approche combinée visant à améliorer l’accessibilité aux transports en commun tout en soumettant simultanément la ville à un régime de stationnement est un moyen très efficace d’accélérer le passage de la voiture aux transports en commun. C’est une approche que les villes du monde entier devraient employer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *