huile moteur

Dans le souci de composer une huile de qualité, efficace et adaptée à chaque type de moteur, les produits de base sont associés à divers additifs. En plus d’être indispensables aux moteurs modernes, ces composants améliorent le rendement du véhicule et optimisent son fonctionnement.

Soigneusement sélectionné, chaque élément contribue à l’augmentation des performances de l’huile tout en jouant un rôle spécifique. Quels sont ces différents types d’additifs?

 

Généralités sur les additifs d’huile moteur

Pour optimiser ses performances, l’huile moteur peut embarquer plusieurs additifs. Il peut s’agir des agents anti-mousse, des détergents, des dispersants et/ou des antioxydants.

Dans le commerce, des huiles moteur minérales, synthétiques ou semi-synthétique sont proposées. Pour améliorer leurs performances et obtenir des résultats satisfaisants en termes de lubrification, des additifs sont ajoutés à ces fluides. Leur teneur varie en fonction des résultats escomptés. Elle peut aller de 1 % à 25 % selon le type de moteur qui lui est destiné ou l’usage de l’huile. Les additifs sont généralement utilisés pour renforcer les propriétés de base du fluide, à savoir son point d’écoulement, son indice de viscosité ou sa résistance à l’oxydation. L’on recourt également à ces produits pour conférer à l’huile les propriétés dont elle ne dispose pas, notamment la détergence, l’alcalinité ou la résistance à la haute température.

 

Les différents additifs d’huile moteur

Les additifs d’huile moteur possèdent chacun leurs spécificités.

Les additifs d’indice de viscosité

Les additifs de viscosité figurent parmi les principaux composants d’une huile moteur. Soumise aux températures extrêmement élevées, l’huile moteur perd de sa viscosité et devient beaucoup trop liquide. Pour ralentir, voire empêcher ce phénomène, des polymères épaississants sont ajoutés à certaines huiles. C’est le cas des fluides multigrades qui intègrent de longues chaînes de molécules susceptibles de se briser à forte température et à forte pression. Les huiles 10W50 comportant une huile de base 10 W contiennent une quantité importante d’additifs épaississants.

Les additifs dispersants et détergents

Outre les épaississants, d’autres additifs sont additionnés à l’huile moteur pour augmenter ses performances. Il s’agit entre autres des détergents et des dispersants. Au fil de l’utilisation du moteur, l’huile peut être contaminée par la boue, les résidus d’huile brûlée ou les particules métalliques. Ces saletés limitent les performances du fluide. Pour s’en débarrasser ou pour isoler les déchets les plus tenaces, recourir aux détergents et aux dispersants est nécessaire.

Les additifs anti-mousses

Les huiles moteur sont également dotées d’agents anti-mousse. Comme leur nom l’indique, ces additifs sont indispensables pour empêcher la formation de mousse. En effet, bien qu’ils évitent la formation d’agglomérats, les détergents et les dispersants peuvent parfois contribuer à l’apparition de la mousse après le brassage de l’huile. Les microbulles engendrées par cette opération sont assez néfastes pour les performances du liquide. Ces effets peuvent être évités grâce aux agents anti-mousse.

Les additifs antioxydants

Au fil du temps, l’huile moteur peut finir par s’oxyder en raison de son contact permanent avec des éléments métalliques. Pour retarder, voire éviter, ce phénomène, des inhibiteurs d’oxydation ou des antioxydants sont ajoutés à l’huile moteur. Certains produits sont enrichis avec des inhibiteurs de corrosion qui empêchent le phénomène du blow-by. Ce dernier résulte de l’écoulement d’une partie des gaz brûlés lors de la combustion de l’air et de l’essence vers le bas du moteur. En plus de contaminer l’huile, ces déchets contribuent également à la formation d’acides.

Pour entretenir votre voiture, optimiser son fonctionnement ou rallonger sa durée de vie, il importe d’adopter les bonnes habitudes tant sur le plan mécanique que sur le choix des produits à utiliser.