Histoires de 3 entrepreneurs qui vont sûrement vous inspirer

Lorsque vous songiez à entreprendre quelques choses, des questions peuvent se poser. Comme quoi faire ? Quelle est l’idée ? Que faut-il pour démarrer ? Beaucoup ne trouvent pas la réponse dans l’immédiat, et ils décident d’abandonner. Ce qu’ils ignoraient, c’est qu’avec un peu de persévérance et de confiance, tout pouvait se passer autrement. Pour vous montrer l’exemple, nous avons recensé, l’histoire de 3 entrepreneurs qui vont sûrement vous inspirer.

Ferrucio Lamborghini, fondateur de Lamborghini

Ferrucio était à l’origine un agriculteur qui fabriquait des tracteurs. Son entreprise a connu un grand succès et il était parmi les plus riches d’Italie. Son histoire d’entrepreneurs se classe parmi les plus célèbres. Ferrucio possédait une Ferrari parmi d’autres super voitures. La Ferrari lui donnait constamment des problèmes.

Étant mécanicien, il a essayé de le résoudre lui même, et a découvert que sa Ferrari avait le même embrayage que celui utilisé dans l’un de ses tracteurs. Il a fini par dire que “Toutes mes Ferrari avaient des problèmes d’embrayage. Lorsque vous conduisiez normalement, tout allait bien. Mais lorsque vous rouliez à fond, l’embrayage glissait à l’accélération ; il n’était tout simplement pas à la hauteur.”

Ferrucio se rendait régulièrement chez les techniciens pour faire réparer ou renouveler un embrayage, et à chaque fois, la voiture était retirée pendant plusieurs heures et il n’était pas autorisé à y assister. Le problème de l’embrayage n’étant jamais résolu, Ferrucio décide de s’adresser à Enzo Ferrari. Il a dû l’attendre très longtemps. “Ferrari, tes voitures sont nulles ! Ferrucio s’est plaint. Étant furieux, Ferrari répondait. “Lamborghini, vous êtes peut-être capable de conduire un tracteur, mais vous ne serez jamais capable de manier correctement une Ferrari”. C’est à ce moment-là qu’il a finalement décidé de fabriquer une voiture parfaite, qui portera la marque Lamborghini.

Soichiro Honda, fondateur de Honda Motor Co

Soichiro Honda était mécanicien dans un garage. Son travail consistait à régler les voitures pour les préparer aux courses. En 1937, Honda a fondé Tōkai Seiki, une entreprise de fabrication de segments de piston. Cette société a remporté un contrat pour fournir des segments de piston à une entreprise automobile, qui était Toyota. Mais peu après, il a perdu le contrat en raison de la mauvaise qualité de ses produits. Il a pris le temps de mieux comprendre les processus de contrôle de la qualité de Toyota et, en 1941, Honda était en mesure de produire, en série, des segments de piston acceptables.

Toyota prit une participation de 40 % dans son entreprise, mais Honda fut rétrogradé de président à directeur général principal. Les usines de fabrication de Tōkai Seiki ont été détruites par les bombardements américains en 1944. Honda vendit les restes récupérables à Toyota, et utilisa le produit de la vente, pour fonder en octobre 1946, l’Institut de recherche technique Honda. Il travaillait avec une équipe de 12 hommes dans une petite cabane. Ils construisent et vendent des bicyclettes motorisées improvisées. En peu de temps, la Honda Motor Company s’est développée pour devenir, en 1964, le plus grand fabricant de motos au monde.

Jack Ma, fondateur d’Alibaba

Lorsqu’il s’agit de suivre un conseil, peu de gens peuvent égaler l’entêtement de Jack Ma. Après avoir obtenu son diplôme en 1988, le natif de Hangzhou a eu du mal à trouver du travail, se faisant refuser par plus de 30 entreprises. À cela, s’ajoutent les refus de ses 10 demandes d’inscription à Havard.

Mais lors d’un voyage en 1995, pour rendre visite à des amis aux États-Unis, la chance de Ma a finalement tourné. Après avoir été initié à l’internet, il a réussi à réunir 20 000 dollars pour créer un annuaire en ligne pour les entreprises chinoises, et a entrepris d’autres projets de développement web, pour des organisations gouvernementales chinoises.

Fort de ces expériences, il est retourné en Chine en 1999 et a créé le marché en ligne Alibaba, qui a ensuite levé 25 milliards de dollars lors de son introduction en bourse en 2014, soit le montant le plus élevé jamais atteint par une société introduite en bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *