Régler un divorce n’est pas une affaire d’un jour. Il s’agit d’un sujet délicat bien que les deux parties le consentent. Heureusement que de nos jours, il existe des solutions qui rendent simple la procédure du divorce. Certes, tout dépend de la manière dont on s’y prend et de l’avocat qui intervient. Les détails.

Ce qu’on entend par divorce

Le droit de la famille est un milieu assez large et qui tend à appliquer la loi sur n’importe quel domaine traitant les affaires familiales. Cela peut s’agir du divorce, du mariage, des enfants, de la succession et héritage, de la filiation, de l’adoption et du partage. En d’autres termes, le droit de la famille régit les relations entre tous les membres d’une famille et a pour mission de résoudre tous les conflits moyennant des lois. Ainsi, lorsqu’il s’agit d’un divorce, cela se corse dans la mesure où il y a des enfants au milieu. On entend alors par divorce, la séparation définitive du père et de la mère. Cela fait référence à une famille brisée et qu’il n’y a plus aucun lien conjugal qui tient. En somme, dans une situation pareille un avocat divorce sera amené à demander la nature du divorce et de faire en sorte de dissuader son client de cette décision. Cet acteur joue un rôle important dans cette affaire car il n’est pas là pour favoriser le divorce mais l’union. Mais s’il n’y a plus moyen d’un compromis entre le couple, l’avocat divorce interviendra dans ce cas dans la procédure du divorce. Certes, ce n’est jamais pour autant simple car on doit toujours fournir un motif valable pour obtenir justice et même plaider sa cause. On doit aussi éviter les démarches trop complexes et fastidieuses comme le fait de passer par le tribunal. Mais comme on vient de le préciser, toutes les décisions doivent appartenir au client. Le rôle de l’avocat est seulement de l’orienter vers une bonne prise de décision.

Les options pour divorcer

Avant d’étendre sur le sujet, il est utile d’évoquer les conséquences du divorce. Bien des gens ignorent les conséquences d’une rupture comme par exemple, la femme peut ne plus porter le nom de son époux. Il y a également la garde des enfants qui reste une affaire beaucoup plus difficile à résoudre surtout avec la pension alimentaire. Ensuite, on parle aussi de partage de bien car il existe des conditions et dans la plupart du temps, on peut toujours s’en tenir au contrat de mariage. En bref, ce ne sont que des conséquences légères mais ce qui impacte le plus c’est l’effet que ça pourrait causer à la vie des enfants. Ainsi, l’option du divorce sera déterminante. Autrement dit, si on s’engage dans une procédure délicate comme quoi le couple décide d’emmener l’affaire en justice, les conséquences de cette action risqueront de bouleverser les enfants. En revanche, s’ils procèdent à un divorce par consentement mutuel, l’affaire se règle en quelques semaines et moins de démarche à faire pour l’un et pour l’autre. En effet, il existe alors des procédures où il n’y a pas lieu de se battre ni de se déchirer pour le bien des enfants et d’ailleurs, c’est ça l’intérêt de prendre un avocat divorce spécialisé. Fort de son expérience, il saura comment intervenir pour que les deux individus trouvent une bonne entente. Bien entendu, on doit évoquer le partage et la garde des enfants mais en général, avec l’expertise et le savoir-faire d’un avocat, il se pourrait qu’ils obtiennent un divorce équitable. En bref, il faut tout de même savoir qu’il est plus facile de se marier que de divorcer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *