Quelques erreurs ne sont pas à commettre lorsqu’on veut renouveler sa carte grise. En effet, une carte grise non-renouvelée peut vous nuire à travers des démarches très chères et prenant du temps. Dans cet article, nous verrons les prétextes récurrents ainsi que les conséquences pouvant en découler.

Carte grise non-renouvelée : les prétextes à cette fraude

Administrativement parlant, avoir une carte grise non-renouvelée équivaut à rouler sans permis. Ce qui est durement sanctionnable. Souvent, au sujet de la carte grise non-renouvelée plusieurs prétextes reviennent à la longue. Pour vous, nous en avons noté trois.

Premièrement, certains préfèrent rouler sans carte grise pour le simple fait d’avoir l’adrénaline de la conduite rapide. Certes, il y a un abaissement des vitesses qui augmente, ce qui impacte pour beaucoup le plaisir de conduire. Toutefois, ceci s’explique avant tout pour des mesures de sécurité. Par conséquent, certains têtus préfèrent avoir une carte grise non-renouvelée pour le simple plaisir de la conduite effrénée.

Deuxièmement, l’argument de ce non-renouvellement est pour certains dû au temps chronophage que prennent les marches nécessaires. Certes, cet argument est plus valable que le précédent. Surtout qu’il est vrai que la lenteur de traitement des dossiers de la part des préfectures est à nier de personne. Tout de même, depuis 2018, les démarches en ligne permettent aujourd’hui un service plus rapide.

Pour terminer, un élément déterminant d’un certificat d’immatriculation est le cheval fiscal. Effectivement, en raison de la proportionnalité entre le cheval fiscal et le prix de la carte grise certains préfèrent tout simplement s’en abstenir. Car, pour certains ce prix peut excéder les mille euros.

Les conséquences  de la carte grise non-renouvelée

Aujourd’hui, on constate 3 conséquences principales à la carte grise non-renouvelée. D’abord, on peut noter les pénalités de contravention. Cette première catégorie de sanctions concerne le retard dans la mise à jour de la carte grise. Effectivement, le conducteur dispose d’un délai de 30 jours pour créer sa nouvelle carte grise. Entre temps, un duplicata peut lui être fourni. Néanmoins, si cette somme n’est pas règlée dans le temps imparti, des amendes pouvant aller jusqu’à 750  euros peuvent s’appliquer.

Par la suite ceci équivaut logiquement à une mauvaise domiciliation. En effet, soit il s’agit de l’ancienne domiciliation qui est toujours pris en compte soit c’est celle de l’ancien propriétaire du véhicule. Par conséquent, tout retard dans le paiement d’amendes entraine des majorations.

Pour terminer, afin de pouvoir se débarrasser des deux premières sanctions financières faire appel à un avocat spécialisé est souvent nécessaire. Toutefois, les démarches de contestation de contravention sont difficiles, surtout dans les cas précités. Par la suite, les frais d’avocats peuvent donc facilement dépasser les milliers d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *