4 conseils pour apprendre à faire du scooter

Bien que vous puissiez aller sur les routes sans forcément avoir de permis il est tout de meme préférable d’avoir quelques notions de conduite avant de vous lancer tête baissée.

Bien que vous puissiez utiliser un scooter électrique même sans avoir le permis il est tout de même préférable de lire quelques conseils avant de démarrer vôtre 2 roues sur la route.

 

Voyons ensemble 4 conseils pour apprendre à conduire votre tout nouveau scooter :

1. Gardez un certain équilibre

 

Apprendre à conduire un scooter, c’est comme apprendre à faire du vélo. Je veux dire que vous apprenez littéralement à faire du vélo, juste un type de vélo différent !

 

Vous vous souvenez quand vous étiez enfant et que vous appreniez à faire du vélo ? Le plus dur était l’équilibre, c’est pour cela que vous aviez ces roues stabilisatrices. Heureusement, lorsque vous apprenez à conduire une trottinette, vous pouvez utiliser vos jambes comme roues stabilisatrices.

 

Pour démarrer un scooter automatique standard, vous devez appuyer sur le bouton d’allumage (un petit bouton juste à côté du guidon droit) et en même temps sur le frein droit. Cela permettra de démarrer le moteur. Gardez les deux mains sur les freins comme vous le faites, juste au cas où.

 

Ensuite, les pieds posés sur le sol, relâchez les freins et tournez doucement l’accélérateur (guidon droit) jusqu’à ce que la moto commence à avancer.

 

Laissez vos pieds planer sur le sol au cas où vous seriez un peu bancal et auriez besoin de les poser.

 

Continuez ensuite à faire ce trajet d’avant en arrière sur une route ou un parking vide, car vous vous habituerez à vous équilibrer et à avoir moins besoin de poser vos pieds.

 

 

 

2. Gardez une certaine vitesse

Le vélo est d’autant plus bancal que vous roulez lentement.

 

Vous aurez naturellement l’impression que vous devez aller aussi lentement que possible au démarrage, mais en essayant de prendre un peu d’élan pour vous habituer à la sensation d’équilibre lorsque le vélo se stabilise en longeant la côte.

 

Cela signifie cependant que vous devez être aussi prudent que possible lorsque vous démarrez dans un trafic dense, car votre départ initial ne sera probablement pas très droit.

 

 

3. Utilisez l’accélérateur

 

Après l’équilibre, la deuxième chose la plus importante est de s’habituer à l’accélérateur et de savoir combien de fois il faut tourner la poignée pour aller à différentes vitesses. Essayez de faire des mouvements aussi légers et doux que possible.

 

Il n’est pas nécessaire de tourner l’accélérateur à ce point pour faire passer accidentellement votre moto d’une position de pédalage à une position d’embardée à plein régime. Ce qui m’amène à…

 

 

 

4. Commencez par conduire seul

 

Comme je l’ai déjà dit, la conduite d’un scooter est une question d’équilibre, car il n’a pas la stabilité des deux roues de chaque côté. Par conséquent, conduire une personne à l’arrière de votre scooter est très différent de conduire le scooter avec vous-même dessus. Leur poids supplémentaire peut rendre les virages plus difficiles et déséquilibrer votre scooter selon la position de conduite.

 

Assurez-vous que vous êtes tout à fait à l’aise pour conduire un scooter seul avant de proposer à quelqu’un d’autre d’en prendre un.

 

J’ai un permis moto complet, je suis légalement autorisé à conduire des personnes à l’arrière de mon scooter, je conduis depuis près de quatre ans maintenant et je suis très compétent en matière de conduite, mais j’évite toujours d’emmener des personnes à l’arrière du mien lorsque c’est possible.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *