Tout savoir sur les cellules souches

Par définition, les cellules souches sont des cellules indifférenciées qui ont une capacité spécifique. En effet, elles ont l’aptitude à se renouveler automatiquement. Elles fonctionnent en tant que cellules mère. C’est grâce à elles que ses autres semblables peuvent se développer. Ce sont des cellules sanguines. Elles sont capables de se changer en globules rouges ou en globules blancs ou encore en plaquettes. La moelle osseuse est la responsable de leurs productions.

Où se localisent les cellules souches ?

Les cellules souches se trouvent dans différents endroits. En premier lieu, elles sont retrouvables au niveau de la moelle osseuse. Cette dernière désigne la partie molle, à texture spongieuse que contiennent la plupart des os. Son rôle est de produire des cellules sanguines.

En second lieu, les cellules souches peuvent se retrouver dans la circulation sanguine périphérique. Autrement dit, elles sont dans le sang situé en dehors des organes qui synthétisent le sang même.

En troisième et dernier lieu, ces cellules existent aussi dans le sang du cordon ombilical. D’ailleurs, ce dernier n’est autre que celui qui lie le bébé à sa mère durant la grossesse. C’est ce qui permet à la mère de nourrir son bébé. Maintenant, il s’utilise dans le cadre de la médecine régénérative.

Quels sont les différents types de cellules souches ?

D’un point de vue généralisé, il existe 3 sortes de cellules souches : ceux qui sont totipotents, ceux qui sont pluripotents et ceux qui sont multipotents.

À propos du premier type, il définit les cellules souches qui sont à l’origine des premières divisions de l’œuf fécondé. Elles sont les seules à pouvoir produire un embryon.
Quant au deuxième type, il désigne les cellules souches embryonnaires. Elles proviennent de l’embryon qui a 5 à 7 jours après une fécondation in vitro.

Le troisième type est les cellules multipotentes. Elles sont issues des tissus fœtaux ou adultes. Elles sont productrices de cellules. Chez l’adulte, elles permettent le renouvellement de tissus.

L’utilité des cellules souches dans le cadre médical

Les cellules souches rendent clair le déroulement du processus de développement de l’être humain. Pour que cela soit possible, il faut les analyser. Effectivement, elles sont indispensables à la modélisation de certaines maladies. Cette méthode conduit à prélever des cellules souches sur un donneur malade. Puis, il faut les reprogrammer pour étudier les mécanismes de la pathologie. Après, il reste à corriger la mutation et à tester les molécules thérapeutiques.

En dehors de ce fait, les cellules souches peuvent aussi restaurer la thérapie cellulaire ou la médecine régénérative. Le principe est le même : prélever, cultiver ensuite réinjecter. De cette façon, le tissu pourra fonctionner de nouveau et l’organe défaillant sera réparé. Il s’agit d’une opération de greffe.

Il existe également l’opération d’ingénierie de souche. Apparemment, les souches bactériennes peuvent être modifiées. Il est possible de construire des vecteurs d’expression sur-mesure. Ils sont employés pour des applications en recherche ou en bioproduction.

Les rôles des cellules souches

Les cellules souches assurent plusieurs fonctions au sein des organismes. Dans les premières phases du développement de l’embryon, elles se multiplient pour produire progressivement toutes cellules du corps. Lorsque les tissus atteignent leurs maturités, ils deviennent adultes. À ce moment-là, les cellules souches se font rares. Elles prennent leurs places dans des zones particulières des organes. Ainsi, elles participent au renouvellement des tissus. Il faut préciser que la durée de vie d’un globule est en moyenne 120 jours. Lorsqu’il meurt, il a besoin d’un remplacement. En cas de détérioration des tissus, les cellules souches prennent la responsabilité de les réparer. Elles effectuent ses rôles naturellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.