Le SSD est le disque le plus utilisé sur les ordinateurs récents pour toutes ses qualités. Sa performance dépasse de loin celle d’un disque dur classique et c’est pour cette raison que les ordinateurs les plus récents et plus particulièrement les modèles pour gamers et pour les professionnels du multimédia. Toutefois, le disque SSD peut tomber en panne et les données qu’il renferme peuvent disparaître. La récupération s’impose alors et l’opération doit être prise en charge par un spécialiste.

Disque SSD : ses caractéristiques

À la différence d’un disque dur classique, le disque SSD est totalement électronique. Quand l’un de ses composants tombe en panne, il ne fonctionne plus. Dans le cas où c’est la puce mémoire NAND qui est en panne, la récupération des données stockées promet d’être une mission particulièrement difficile. Il s’agit de la puce qui stocke toute les données et sa panne signifie perte totale de toutes les données. À la différence d’un disque dur classique, un disque SSD est difficile à prendre en charge dans le cadre d’une mission de récupération de données.

Les types de défaillances rencontrées sur un SSD

Un SSD ne tombe pas en panne facilement, mais quand c’est le cas, il est difficile d’y remédier. Parmi les pannes les plus courantes se retrouvent les erreurs de bit qui sont dues à un manque d’électrons alloués à un bit. La panne peut également survenir suite à une écriture tronquée ou à une écriture au mauvais emplacement ou réalisée dans le mauvais ordre.

Le SSD peut aussi connaître une défaillance électronique ce qui peut entraîner sa destruction physique. Cette défaillance peut découler d’une augmentation brusque de la tension électrique ou d’une autre cause liée à son fonctionnement. À noter que la coupure de courant peut aussi entraîner détérioration des fichiers contenus dans le SSD surtout sur ce dernier étant en cours de lecture ou d’écriture.

Comment intervient le professionnel ?

En cas de perte de données sur un disque SSD, il est impératif de faire appel  à un spécialiste de la récupération de données ssd. Ce dernier commence par vérifier les composants du disque et effectue un test d’accessibilité en laboratoire. Il procède alors au clonage du disque SSD et effectue l’analyse du clone. Les données sont ensuite extraites du clone et le spécialiste procède ensuite à la création d’un rapport. Sa dernière mission consiste à transférer les données du disque SSD sur un support adéquat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *