Nos connaissances sur les types de médicaments nous amène souvent à vouloir en acheter de suite lorsqu’on est malade. Ainsi, c’est peut-être parce qu’on a déjà utilisé ces palliatifs pour une maladie précise ou parce qu’on a fait des recherches. Seulement, à part les formes génériques, l’achat des médicaments nécessite toujours la présentation d’ordonnance médicale. Nous ne savons pas combien de fois nous avons pesté contre ce système mais la règle établie ne peut pas être violée. Cette organisation est bien utile et c’est pour de nombreuses bonnes raisons.

Qu’est-ce qu’une ordonnance ?

L’ordonnance est apparue vers le XIIe siècle. A l’époque, elle était utilisée pour les décisions du roi avant d’étendre sa fonction vers l’armée puis enfin dans l’univers de la médecine. Pour cette dernière, l’ordonnance désigne l’écrit contenant les prescriptions du médecin. C’est donc un document où sont écrites les recommandations du médecin à son patient. L’ordonnance contient donc la liste des médicaments à acheter, les recommandations de repos, d’analyse… C’est également par le biais de cet écrit que vous pouvez vous procures des médicaments à la Pharmacie à Solesmes ou dans un centre de distributions de palliatifs.

Ordonnance : les trois parties concernées

L’ordonnance concerne trois parties : le prescripteur, le patient et le pharmacien.

Le prescripteur ou le médecin mentionne les noms, le prénom, les détails des médicaments ou autres produits médicaux prescrits avant d’y apposer son cachet. Il doit enfin dater et signer l’ordonnance à la main pour preuve.

Le patient reçoit l’ordonnance. Avec le régime actuel appelé  tiers, il ne paiera que le ticket modérateur du médicament délivré.

Enfin, le pharmacien est celui qui délivre les médicaments ou le matériel médical à Solesmes compte tenu de l’ordonnance. Ce professionnel doit respecter la loi et les prescriptions au moment de remettre les médicaments au patient. Il doit aussi respecter les bons dosages.

Pourquoi faut-il une ordonnance ?

L’ordonnance est requise afin de protéger tout le monde. L’achat de médicaments sans ordonnance se présente comme un outrage à l’avis médical, un acte dangereux. En effet, ayant été formés aux différents traitements adaptés, les médecins sont les seuls à être en mesure de savoir quel médicament prescrire à un patient, convenablement au mal dont il souffre. A l’issu de ces formations de longues années, ils peuvent appréhender correctement toutes les situations et d’apporter une réflexion à chaque cas. Chaque patient étant différent, le palliatif qui marche sur l’un peut ne pas l’être sur un autre. Compte tenu de votre examen et conformément à la situation, il peut vous recommander des médicaments spécifiques, prescrire le maintien à domicile Solesmes ou décider d’une hospitalisation. Pour cela, il doit examiner votre dossier médical et tient compte de votre traitement actuel afin d’éviter l’interaction entre les substances actives. Il faut aussi une ordonnance car  l’automédication est prohibée par la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *