De nos jours, la trottinette électrique est considérée comme un moyen de déplacement qui présente un certain nombre d’avantages, notamment en milieu urbain. En plus d’être 100 % écologique, puisqu’elle est électrique et n’émet aucun gaz nocif, elle est également économique dans la mesure où il n’est plus nécessaire d’acheter du carburant. En outre, l’e-trott est facile à transporter et à ranger. Il est donc possible de s’en servir pour le trajet gare-bureau ou inversement. Cependant, il existe un certain nombre de précautions avant d’emprunter votre engin.

 

Qui peut conduire une trottinette électrique et dans quelles conditions ?

 

Il est important de savoir qui peut conduire une trottinette électrique. En fait, elle s’adresse à tout individu âgé de plus de 14 ans, à condition d’avoir le permis AM. Bien entendu, cela s’adresse aux engins dont la vitesse n’excède pas 25 km/h. D’ailleurs, ces derniers sont considérés comme conformes aux normes européennes. Mais pour les e-trott qui peuvent dépassent les 25 km/h, il faut attendre que le conducteur ait plus de 18 ans. En outre, il faut que leur propriétaire fasse une déclaration au ministère de l’Intérieur afin d’obtenir un numéro d’identification unique. Ce dernier sera à graver sur une partie inamovible de la trottinette électrique. Mais le Code de la route interdit à ces engins de rouler sur la voie publique.

Avant de monter sur votre e-trott, vérifiez si vous êtes bien assuré. En effet, il convient de noter que si votre trottinette électrique est capable de dépasser la vitesse de 6 km/h, il est obligatoire de l’assurer. Car généralement, la plupart des contrats d’assurance multirisque habitation n’incluent pas les véhicules électriques qui dépassent cette limite. Il est donc primordial que lors de l’achat d’une trottinette électrique, vous souscriviez une assurance spécifique pour votre e-trott. Par la même occasion, vous pouvez souscrire des garanties optionnelles contre le vol, l’incendie ou la protection corporelle du conducteur.

 

Les principales précautions à prendre

 

Lorsque vous conduisez une trottinette électrique, il convient de vous montrer prudent, de rouler doucement et de faire attention aux autres usagers de la route, notamment les voitures, les motos, les vélos et les piétons. En effet, un hôpital de Salt Lake City a recensé une hausse de 161 % des incidents se rapportant aux e-trotts entre 2017 et 2018. Ainsi, vous devez porter un casque neuf ainsi qu’un vêtement voyant comme un gilet jaune ou orange afin d’être plus visible. En outre, le port d’autres équipements de sécurité comme les genouillères, les jambières, les protège-poignets est vivement recommandé. Par ailleurs, il est conseillé de conduire votre trottinette électrique sur les surfaces bitumées et éviter les surfaces non-lisses telles que les graviers ou les pavés. Et quand il pleut, il convient de laisser son engin à la maison ou au bureau. Car les risques de glissade augmentent si la chaussée est détrempée.

D’autre part, il vaut mieux toujours tester votre trottinette électrique en zone sécurisée. Vous devez donc prendre le temps de vous familiariser avec votre engin et vous habituer à son maniement dans un endroit où vous êtes à l’abri de toute circulation. Il convient d’adapter votre vitesse en fonction de votre habitude à conduire la trottinette. Et si vous prenez un e-trott de location, il est important de vérifier l’état général de celle-ci avant de l’enfourcher. Ensuite, vous devez faire attention quand vous freinez puisque l’engin a besoin de plusieurs mètres pour s’arrêter complètement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *