masque chirurgical

Se protéger contre le coronavirus et limiter le risque de contagion revient à une utilisation quotidienne de masques. Il en existe plusieurs types et ils n’ont pas tous les mêmes fonctions ; ce qui rend le choix assez délicat.

Mais pour y remédier, il est important d’avoir plus d’informations sur les types de masques et surtout savoir comment choisir. Retrouvez dans les lignes suivantes les différents types de masques et des précisions sur celles que vous pouvez choisir pour vous protéger contre le covid.

Les types de masques pour la protection

On en retrouve plusieurs types sur le marché.

Le masque chirurgical jetable

C’est un masque médical qui évite la projection de gouttelettes de celui qui le porte, mais ne protège pas contre l’inhalation des particules. Il est adapté aux personnes saines et celles présentant déjà les symptômes du covid. L’achat masques chirurgicaux jetables peut s’effectuer dans les pharmacies.

Le masque respirateur N95

C’est un masque dont les bords entourent le nez et la bouche et qui est doté d’un respirateur. Le masque N95 est donc capable de filtrer les bactéries et les virus et protège celui qui le porte. Il est destiné aux professionnels de la santé.

Le masque FFP (1,2 et 3)

Il est destiné à la protection contre l’inhalation de gouttelettes et contre les particules infectieuses en suspension. On en retrouve trois types : le FFP1, le FFP2 et le FFP3. Les deux derniers sont réservés au personnel de santé et filtrent respectivement 94 % et 99 % des aérosols. Le FFP1 filtre 80 % des aérosols et est destiné à ceux qui travaillent avec des personnes à risque.

Le masque en tissu d’infiltration garantie

Il porte le macaron « filtration garantie » et a été testé plusieurs fois au laboratoire. Il peut être lavé selon le nombre de lavages affiché sur l’emballage. Il y a le masque de catégorie 1 (90 % de filtrage) et celui de catégorie 2 (entre 70 et 90 % de filtrage).

Le masque sans mention particulière

C’est le type de masque que les magasins de prêt-à-porter, les couturières de quartier proposent. Il est fait en deux couches, mais la performance de filtration n’est pas prouvée.

Le masque fait maison

Depuis que l’Afnor a proposé des modèles, il est possible de le fabriquer chez soi si on utilise en assemblage un tissu en maille de polyester et un satin épais de polyester. Utiliser un Kleenex déplié placé entre les deux couches du masque est aussi possible. Mais la capacité de filtration n’est pas prouvée.

Quel masque choisir pour se protéger contre le Covid ?

Quels que soient les types de masques existants, il faut prioriser l’utilisation des masques qui proposent les meilleures performances de filtrage. Pour cela, les autorités sanitaires recommandent la non-utilisation du masque artisanal fabriqué chez soi et du masque industriel en tissu de catégorie 2. Ces derniers ne filtrent donc pas assez de particules (à peine 70 % de filtrage).

Par contre, vous pouvez utiliser les masques chirurgicaux jetables, les FFP2, les masques industriels en tissu de catégorie 1 et les masques à infiltration garantie si vous vérifiez leur homologation sur le logo d’emballage. Ils peuvent filtrer au moins 90 % d’agents infectieux.

Le choix d’un bon masque est important pour limiter les risques de contagion au Covid. Vous avez le choix entre plusieurs types de masques, mais il faut prioriser ceux qui ont une grande performance de filtration et que les autorités sanitaires recommandent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *