Qu’est ce que le lombricompostage ?

Le lombricompostage provient des déchets organiques qui sont rejetés par les lombrics au bout de la digestion d’éléments naturels comme les déchets de cuisine. Au bout du travail des lombrics et des autres microorganismes, la transformation des déchets que vous récupérez peut vous servir pour nourrir vos plantes. C’est également un gage de qualité, car il est assez riche que le compost.

Cependant, il y a toujours certaines personnes qui ne sont pas encore prêtent à se lancer dans le lombricompostage. Nous vous donnerons des détails plus intéressants dans les lignes à suivre.

C’est quoi le lombricompostage de manière concrète ?

Le lombricompostage est une technique de compostage qui peut être réalisée en intérieur. Il donne la possibilité de recycler les déchets naturels tels que les épluchures ou encore le papier.

Comme vous aurez pu le remarquer au niveau de son appellation, il se fait à base de lombrics ou de vers de terre.

Dès que les lombrics parviennent à faire leur travail de transformation des déchets, on obtient un produit de couleur noire ayant un aspect grumeleux. C’est avec le produit noir que vous arriverez à nourrir les plantes de votre jardin ou ceux qui se trouvent dans votre logement.

Le lombricomposteur intérieur vous permet d’utiliser moins de sacs poubelle tout en contribuant de manière significative à la protection de l’environnement.

Que donne le lombricompostage dans la pratique ?

Dans la pratique, le lombricompostage peut se faire en intérieur, mais aussi en extérieur dans un cabanon de jardin. Vous n’avez besoin que de boîtes ou de conteneurs pour le faire en toute simplicité.

Quel que soit le matériau, vous pouvez le faire. Le plastique, le bois ou encore la frigolite peuvent faire le job. En règle générale, les boîtes sont disposées les unes sur les autres avec un couvercle avec orifice entre chacune d’elles.

Les vers de terre qui sont mis dans les boîtes sont généralement les vers de Californie ou du fumier.

Les vers du fumier sont rouges avec des lignes jaunes et les vers de Californie sont beaucoup plus rouges avec une préférence particulière pour les matières fraiches. Vous n’avez pas forcément besoin d’en mettre une multitude dans la boîte puisque ce sont des vers qui ont énormément de prédateurs dans la nature. De ce fait, ils vont se reproduire en un rien de temps dans le lombricomposteur.

C’est une technique qui ne nécessite que très peu d’attention. Vous devez juste vous assurer qu’il y ait une bonne humidité et faire l’équilibre du rapport entre le charbon et l’azote en ajoutant un peu de carton avec les aliments.

Il faut savoir que les vers apprécient les cartons de boîtes d’œufs puisqu’ils se reproduisent à l’intérieur et les affectionnent en tant que nourriture. Au commencement, vous pouvez disposer des journaux découpés au fond avec un peu de carton. Ensuite, ajoutez de l’eau et laissez le carton s’imprégner de l’eau. Placez en dernier ressort les vers juste au-dessus.

Il faut néanmoins être attentionné, car pour commencer, il faut un poids de vers doublement supérieur à la quantité de déchets que vous y apporterez de façon quotidienne.

À titre d’exemple, 500 grammes de vers correspondent à 250 grammes de déchets. Afin de récupérer le compost, il faut faire migrer les vers en modifiant le lieu de l’alimentation. Il ne faut pas alimenter le bac le plus bas.

Juste après, séchez le compost que vous avez réussi à récupérer et vous pouvez vous en servir directement dans les 6 prochains mois.

Il est important de souligner que normalement, le lombricomposteur n’attire pas les moucherons, mais si vous vous retrouvez dans cette situation, il y a des techniques assez simples qui peuvent permettre de faire fuir ses derniers.

Quels sont les avantages du lombricompostage ?

Le lombricompostage marche au cours de toute l’année puisqu’il se trouve en intérieur. En plus de cela, il n’émet pas d’odeurs désagréables.

En réalité, à partir de leur digestion, les vers éliminent l’odeur de décomposition des déchets organiques. Grâce à leur déplacement quotidien, il y a une excellente aération de la terre.

Le lombricompostage est un procédé qui produit un engrais liquide de bonne qualité et près de 10 L par an et par personne. Autrement dit, il y a un engrais chimique d’environ 40 litres pour un ménage.

Il favorise également la réduction des poubelles de près de 50 % puisqu’au lieu de remplir votre poubelle, c’est désormais le lombricompost que vous allez alimenter. Il n’a pas besoin d’une grande maintenance, car les vers se chargent de faire tout à votre place. La seule chose que vous aurez à faire sera d’ouvrir le couvercle et de les nourrir.

Quels sont les différents facteurs qui peuvent avoir un impact sur le fonctionnement du lombricomposteur ?

Il y a plusieurs facteurs qui peuvent impacter le mode de fonctionnement du lombricomposteur. Nous avons ainsi la lumière, la température, l’emplacement, l’aération, l’humidité et l’acidité.

–    La lumière : les organismes apprécient plus l’obscurité et aiment lorsqu’ils sont enfermés dans le lombricomposteur. Ne mettez donc pas votre dispositif au soleil afin d’éviter la surchauffe qui pourrait s’avérer fatale pour les organismes.

–    La température : les vers de compost ne restent plus en vie en dessous de 0 °C et au-dessus de 35 °C. Lorsque la température se trouve en dessous de 5 °C, les vers hibernent. Au-delà de 30 °C, ils sont en chaleur. La température doit ainsi être comprise entre 15 et 25 °C pour une bonne efficacité.

–    L’emplacement : à l’intérieur du lombricomposteur, il y a souvent des degrés de plus en raison de la décomposition des matières organiques. Ainsi, l’emplacement est d’une importance capitale. Le lombricomposteur ne doit pas être exposé au soleil notamment dans les périodes estivales. Si vous décidez de le mettre à l’extérieur, vous allez devoir faire attention à ce qu’il ne soit pas confronté au gel de l’hiver.

–    L’aération : les organismes qui vivent dans un lombricomposteur doivent avoir de l’oxygène à portée. Vous pouvez donc laisser le robinet du bac à jus ouvert afin de garantir une aération plus adéquate. En dehors de cela, vous pouvez faire des cheminées dans la litière.

–    L’humidité : l’endroit où se trouve le lombricomposteur doit être humide, mais dans les normes. Ajoutez souvent du carton ou du papier pour que l’humidité soit absorbée et qu’il y ait un équilibre de l’écosystème grâce à l’ajout du carbone.

En résumé, il faut simplement retenir que le lombricompostage est une technique qui permet de recycler les déchets organiques et d’avoir par la même occasion un produit pouvant améliorer l’état de santé de vos plantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.