La laine de verre et la laine de roche figurent parmi les matériaux les plus souvent utilisés dans les travaux d’isolation, notamment l’isolation de combles. Étant des laines minérales assez similaires, il peut parfois être difficile de se décider entre les deux. Caractéristiques techniques, prix et utilisation sont des critères à prendre à considération pour faire un choix.

Isolation de combles à la laine de verre ou de roche, des caractéristiques techniques distinctes

La laine de roche est un isolant issu d’un mélange de basalte, de calcaire et/ou d’argile, ce qui la rend particulièrement résistante aux rongeurs. La laine de verre par contre est principalement composée de sable et de verre recyclé. Elle offre une bonne résistance aux insectes. L’une et l’autre peuvent être utilisées une bonne isolation de combles perdus, car ayant  des caractéristiques techniques proches. Toutefois, ces dernières ne sont pas identiques.

En effet, il existe une différence dans la conductivité thermique des deux matériaux. Elle oscille 0,032 à 0,046 W/m.k pour la laine de verre et 0,033 à 0,044 W/m.k pour la laine de roche. Cette dernière offre en conséquence un meilleur confort thermique en été. Étant par ailleurs dense, elle est la plus indiquée pour l’isolation de combles. Le pouvoir isolant de la laine de verre est cependant supérieur, ce qui la rend particulièrement adaptée pour une isolation par l’intérieur.

Isolation de combles à la laine de verre ou de roche, des prix différents

Le prix du matériau à utiliser pour des travaux d’isolation de combles est bien souvent un critère de choix déterminant. Si d’un point de vue financier les deux isolants restent accessibles, la laine de verre est la solution la moins coûteuse. Elle offre par ailleurs un excellent rapport qualité/prix. En rouleaux ou en vrac, le prix à l’achat reste inférieur à celui de la laine de roche, le processus de fabrication de cette dernière étant plus complexe.

Cependant, il ne faut pas s’arrêter au seul prix de vente. Il faut également tenir compte des dépenses liées à la pose de l’isolant. Qu’il s’agisse de l’isolation de combles perdus ou de celle des combles aménagées, la laine de roche doit obligatoirement être installée en deux couches croisées. Elle implique donc plus de travaux, ce qui peut avoir un impact sur la facture de l’entreprise sollicitée. La laine de verre par contre offre des solutions monocouche. Sur Sweety Home vous pourrez en savoir davantage sur la pose des isolants.

Une bonne isolation de combles passant par le bon choix d’isolant, l’idéal pour ne pas se tromper est de faire appel à une entreprise RGE. Suite à un bilan énergétique elle vous conseillera la solution la plus adaptée. De plus, en confiant les travaux à une telle structure vous pourrez bénéficier d’une aide financière. Cliquez ici pour plus d’informations sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *