Conseils pour choisir une bouteille de rosé

Synonyme de convivialité et de fête, le vin convient à toutes les occasions. Entre vin rouge, rosé et blanc, il est parfois difficile de s’y retrouver. Différents types de vins sont disponibles. Il faut faire le choix entre sec et doux, effervescent et tranquille. Pour choisir le vin à servir, il est important de prendre en compte l’occasion et le type de repas. Le vin rosé est délaissé auparavant.

Cependant, il occupe aujourd’hui une place importante dans le cœur des amateurs du vin. Ce type de vin ne cesse de faire sa révolution. Il correspond parfaitement à l’évolution du style de vie et des habitudes des Français. Découvrez les particularités de ce vin et quelques conseils pour choisir une bouteille de cette catégorie.

Les particularités du vin rosé

Traditionnellement, le vin est apprécié surtout lors des belles journées d’été. Ce qui n’est plus du tout le cas aujourd’hui. Le rosé, par exemple, est considéré comme un vin polyvalent. Equilibré et vif, il est apprécié en toutes occasions, toute l’année, que ce soit en été ou en hiver. Tout comme ses confrères les vins blancs et rouges, le vin rosé a su côtoyer les plus belles tables gastronomiques. Il est prisé surtout pour son caractère convivial et festif.
Le vin rosé de provence est caractérisé par sa fraîcheur, son goût fruité mais aussi son côté léger et floral. En fait, il s’agit d’un vin jeune, dont la fabrication est tout un art pour les vinificateurs. Attention, le vin rosé n’est pas du tout le résultat d’un assemblage de vin rouge et du vin blanc. Il est issu d’un ou plusieurs cépages avec une macération de quelques heures. Pour l’obtenir, on utilise des raisins noirs, plus précisément de leur peau. A noter qu’il existe 3 procédés pour la vinification du vin rosé, à savoir le rosé de macération, le rosé de pressurage et le rosé de saignée.

Quelle bouteille de vin rosé choisir ?

Le vin du sud s’invite aujourd’hui à de nombreuses occasions. Il accompagne de nombreux plats, que ce soit lors des soirées entre amis ou famille ou bien lors des plus grandes occasions. Contrairement aux vins rouges et blancs, le rosé se laisse déguster en toute occasion, que ce soit seul, en apéro ou bien avec des plats plus consistants. Selon la situation, un rosé à 12% est recommandé pour un apéritif. Par contre, un vin à 14% est idéal pour un repas.
Pour faire simple et pour choisir le meilleur vin rosé, il suffit de lire l’étiquette. Il ne faut jamais se fier à la couleur de la robe rosé ou saumoné, car cela ne donne aucune indication sur la puissance et l’arôme du vin. La couleur de robe est seulement un bon indicateur sur l’évolution du vin. Un rosé de couleur rose clair au gris est un vin assez léger et très peu tannique. Cette gamme a une prédominance de fruits exotiques et d’agrumes. En revanche, plus la couleur est foncée, plus son goût est prononcé et il sera assez fort en bouche. Dans tous les cas, il est conseillé de privilégier un vin rosé à la couleur vive et éclatante. C’est un gage de qualité.

Rosé sec ou sucré, que choisir ?

Il existe plusieurs types de vin rosé. Il y en a pour tous les goûts et pour les envies. La Provence est considérée comme la région phare du rosé. Le rosé de provence se décline en différents cépages. Le choix se fait en fonction des arômes recherchés. Certains apprécient un rosé assez fort et puissant en bouche tandis que d’autres cherchent un rosé doux et aux notes fruitées.
Entre un rosé sec et sucré, il ne faut pas se baser sur la couleur de robe. Contrairement aux idées reçues, un rosé clair n’est pas forcément sec et léger. Pour ceux qui n’aiment pas trop les vins sucrés, l’idéal serait de consulter l’étiquette. Il est bon de savoir qu’un rosé sec est un rosé dont la quantité de sucre est de moins de 4 grammes par litre. Si l’étiquette affiche une quantité importante de sucre, cela signifie que le vin est bien sucré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.