Découvrez les différences entre jumeaux monozygotes et jumeaux dizygotes

L’attente de jumeaux est, sans aucun doute, une véritable bénédiction pour les parents. Même si une grossesse gémellaire est toujours une surprise, elle s’accompagne néanmoins de nombreuses émotions. Seulement, il faut noter que les jumeaux peuvent être ou non identiques. On parle de jumeaux monozygotes et dizygotes. Quelles sont alors les différences entre les deux ?

Les jumeaux dizygotes ou faux jumeaux

Un ovaire peut libérer deux ovocytes lors de l’ovulation. Il s’agit de la double ovulation ou de la polyovulation. Ces deux ovocytes peuvent être fécondés par deux spermatozoïdes, ce qui donnera lieu à deux embryons. Il faut noter que les spermatozoïdes peuvent provenir de deux hommes différents, notamment en cas de rapports sexuels rapprochés. Bien que ce soit rare, cela reste une possibilité.

Chez les jumeaux dizygotes, l’œuf ne se sépare pas en deux embryons, puisqu’il y a déjà deux œufs différents dès le départ. Ils donneront lieu à deux individus bien distincts, à la seule différence qu’ils ont grandi dans le même utérus, en même temps.

 

Les jumeaux monozygotes ou vrais jumeaux

Les jumeaux monozygotes ou homozygotes, quant à eux, sont issus d’un seul et même œuf. La fécondation se déroule alors de la même manière que lors d’une grossesse simple, c’est-à-dire qu’un spermatozoïde rencontre un ovule. En revanche, au lieu de donner un seul embryon, l’œuf va se séparer en deux au cours de la division cellulaire, ce qui aboutira à la formation de deux embryons.

Il en résultera deux fœtus, puis deux bébés ayant exactement le même patrimoine génétique. On les appelle, dans le langage courant, de vrais jumeaux. A noter qu’ils sont toujours de même sexe. Il est possible de se rendre ici pour en savoir plus sur les jumeaux monozygotes.

 

Comment savoir si l’on attend de vrais ou de faux jumeaux ?

En général, une grossesse gémellaire est visible dès la première échographie. Pour savoir s’il s’agit de vrais ou de faux jumeaux, il existe deux possibilités :

 

Le sexe, le placenta et la poche amniotique

Il convient de s’intéresser à ces trois éléments pour savoir de quel type de jumeaux il s’agit :

  • S’il y a deux poches amniotiques et un seul placenta, les parents attendent de vrais jumeaux.
  • S’il y a deux poches amniotiques, deux placentas et que les sexes sont différents, il s’agit certainement de faux jumeaux.
  • S’il y a deux poches amniotiques, deux placentas et deux bébés de même sexe, il faudra procéder à un examen à la naissance pour savoir s’il s’agit de vrais ou de faux jumeaux.

Si les parents sont surtout curieux pour mieux se préparer à accueillir leurs bébés, le type placentaire et le diagnostic de chorionicité sont aussi importants sur le plan médical. En effet, les risques de complications sont plus élevés dans le cas où les bébés partagent le même placenta et la même poche amniotique. Les résultats vont alors permettre au médecin ou au gynécologue de faire un meilleur suivi de la grossesse.

 

Le test de gémellité

Il s’agit d’un test ADN permettant de savoir si les bébés proviennent d’un seul œuf ou de deux œufs différents. En effet, comme les vrais jumeaux ont le même patrimoine génétique, un examen sanguin permettra de vérifier s’il s’agit de jumeaux monozygotes ou dizygotes. Les résultats du test ADN vont indiquer :

  • Que le patrimoine génétique présente des différences, ce qui signifie que les parents attendent des faux jumeaux (la probabilité est de 100%).
  • Que le patrimoine génétique est identique. Autrement dit, les parents attendent de vrais jumeaux (la probabilité est de 99,99%).

Il faut noter qu’un test de gémellité peut aussi être réalisé pour connaître les prédispositions des bébés aux maladies héréditaires.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.