confinement chantier

Au niveau d’un chantier, il y a toujours ce qu’on appelle le confinement de zone de travaux. Ce procédé permet d’isoler la zone de désamiantage pour le rendre plus étanche. C’est un travail obligatoire avant tout démarrage de travaux. Découvrez à l’issu de cet article ce qu’est le confinement d’une zone de travail, son importance et les informations primordiales à connaître.

Le confinement consiste à quoi ?

Comme mentionné précédemment, il s’agit d’un procédé obligatoire que tous ceux qui œuvrent sur un chantier doivent exécuter. L’opération de confinement a pour but de faciliter le nettoyage de la zone concernée au début et à la fin du chantier. En plus, elle permet d’éviter que les fibres d’amiantes s’échappent et sortent vers l’extérieur. Le confinement d’une zone de travail est pratiqué par les entreprises qui réalisent des travaux de désamiantage. Il est effectué donc pour isoler une zone de travail afin de limiter ou même stopper la dispersion des fibres. Ainsi, il apporte un flux d’air non pollué dans la zone de travail concernée. Ainsi, il contribue par la suite à la réduction de la pollution de l’air à l’intérieur de la zone de travail en question.

Les mesures de confinement statiques

En général, pour une zone de travail, on distingue deux types de confinement :
Le confinement statique
Et le confinement dynamique
Tout d’abord, il est important de savoir que les mesures d’un confinement statique consistent à poser des films en plastique. Pour ce faire, ces films doivent être agrafés ou bien scotchés sur le sol, ou sur des parois diverses, en fonction de votre choix. Puis, cette méthode a pour objectif de créer une zone de travail qui est étanche à l’air. Selon la configuration et le volume des locaux, cette technique de confinement peut prendre un grand nombre de formes. En outre, il est également primordial de souligner que ce type de confinement statique combine la mise en place d’une enveloppe étanche à l’air, la pose d’une protection étanche à l’eau ainsi qu’à l’obturation des ouvertures.

Concernant le confinement dynamique

D’un autre côté, il y a le confinement dynamique. Ce dernier consiste à créer un flux d’air propre en provenance de l’extérieur. Servant à maintenir la zone de confinement en dépression, ce type de confinement comprend donc en plus, une ventilation contrôlée. Cette ventilation est constituée de trois éléments principaux. Le premier s’agit des extracteurs qui permettent de rejeter de l’air vers l’extérieur de la zone sans laisser des fibres amiantes passer. Ils sont donc munis de filtres. Le second constitue l’entrée d’air de compensation maîtrisée qui fait pénétrer de l’air dans la zone de confinement. À ce propos, le débit change en fonction de la dépression à l’intérieur de la zone. Et enfin, le troisième élément pour ce type de confinement est l’entrée de l’air de réglage. Ce dernier permet de régler le débit de l’air, plus finement. Cela pour pouvoir ajuster la dépression en zone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *